Les avantages et inconvénients des mini-maisons

Très en vogue aux États-Unis et au Canada depuis les années 2000, les tiny houses ou « mini-maisons » séduisent le monde entier. La question : est-ce que c’est pour vous?

 

Qu’est-ce qu’une mini-maison?

Le terme « mini-maison » peut regrouper plusieurs choses. Certaines personnes l’emploient à tort pour parler d’une petite maison conventionnelle de moins de 1 000 pieds carrés.

Pour certains, une micro-maison est construite de façon traditionnelle sur des fondations et mesure moins de 500, voire même moins de 400 pieds carrés. Pour d’autres, la micro-maison est plutôt bâtie sur roues et mesure autour de 120 pieds carrés. On peut ainsi la déplacer d’un endroit à l’autre.

Enfin, certaines mini-maisons n’entrent pas dans ces catégories (plus grandes, mais sur roues; plus petites, mais bâties sur des fondations). En réalité, quand on parle de micro-maisons, il n’y a aucune limite à ce qu’on peut imaginer!

 

Micro-maison, maison mobile ou roulotte?

Les mini-maisons sont habituellement construites avec les mêmes matériaux que les maisons traditionnelles et en adoptent l’architecture, contrairement aux véhicules récréatifs, bâtis d’abord dans un esprit utilitaire. Elles sont souvent plus lourdes et moins aérodynamiques. Pour les déplacer, il faut une remorque et, parfois, certains permis spéciaux et une escorte motorisée en raison des problèmes de hauteur maximale qu’elles peuvent poser. Les mini-maisons ont peu à voir avec les roulottes! Elles sont conçues pour être des habitations permanentes, à l’année, alors que les roulottes ou caravanes sont plutôt temporaires et saisonnières.

 

Les coûts 

Vivre dans une mini-maison permet de faire de grandes économies. Une mini-maison coûte entre 60 000 $ et 100 000 $ lorsqu’elle est préfabriquée et environ 30 000 $ si vous la construisez vous-même. C’est beaucoup moins cher qu’une demeure habituelle, peu importe la région où vous vous situez!

Il faut toutefois faire attention en faisant son budget et prévoir les coûts afférents qui peuvent rapidement faire augmenter la facture. Aurez-vous besoin d’acheter un terrain? Devrez-vous faire construire des meubles sur mesure ou acheter des électroménagers de taille non traditionnelle?

Gardez également en tête que les mini-maisons sur roues sont considérées comme des roulottes et qu’il n’est généralement pas possible d’obtenir une hypothèque pour celles-ci. Même pour celles qui sont fixées au sol, il faut souvent se rabattre sur un prêt personnel, car peu d’institutions financières souhaitent prêter d’aussi petits montants en hypothèques. Il faut dire que contrairement aux maisons traditionnelles, les micro-maisons ne constituent généralement pas un investissement, car elles ne prennent pas de valeur avec le temps.

 

La construction

Deux des plus grands inconvénients des mini-maisons sont la réglementation municipale et le zonage. Bon nombre de municipalités ont des normes strictes en ce qui concerne la taille minimale d’une nouvelle construction permanente, souvent sur la base d’au minimum 1 000 pieds carrés. De plus, en raison de leur petite taille, les micro-maisons ont parfois du mal à respecter le code du bâtiment par rapport à l’électricité et à la plomberie, par exemple. Cela ne veut pas dire qu’elles sont mal construites, mais bien que les normes actuelles ont été établies pour une plus grande superficie.

Les habitations sans fondations peuvent aussi faire face à des problèmes de zonage. En effet, plusieurs arrondissements et villes ne permettent pas à leurs citoyens d’occuper des habitations non permanentes à long terme, ou en limitent la présence, même sur des terrains qu’ils possèdent.

Enfin, les voisins de propriétaires de mini-maisons sont souvent inquiets de l’impact d’une telle habitation sur les propriétés voisines, notamment sur la valeur immobilière et les taxes municipales.

 

L’environnement

De par sa dimension réduite, une mini-maison est d’ores et déjà écologique : elle utilise moins de matériaux, est souvent construite en bois, et ses larges fenêtres permettent d’optimiser l’apport en luminosité et ainsi de limiter les besoins en chauffage.

De plus, si votre mini-maison est mobile, comme c’est souvent le cas, vous pouvez la déplacer à l’ombre en été et au soleil en hiver pour profiter au maximum de la température. Il n’y a pas à redire : si vous décidez de faire d’une mini-maison votre résidence principale, vous réduirez grandement votre empreinte écologique. Cela dit, si vous décidez d’acquérir une tiny house comme résidence secondaire, ce ne sera pas nécessairement le cas.

 

L’espace

Vivre dans une micro-habitation, c’est choisir de vivre avec environ 10 % des objets que l’on posséderait dans une maison régulière. Si cela est un grand sacrifice pour certains, pour d’autres, comme ceux qui adhèrent à la tendance minimaliste, c’est une libération.

Avoir une maison traditionnelle signifie consacrer beaucoup de temps au nettoyage, à l’entretien et aux réparations. Avec une mini-maison, une grande partie de ce temps peut être utilisée pour profiter de la vie, pour vos loisirs, vos voyages, votre famille… C’est toutefois un défi de vivre à plusieurs avec si peu d’espace, parce que la plupart des gens ont besoin d’un espace personnel.

 

L’assurance et les mini-maisons

Assurer sa mini-maison dépendra d’une foule de facteurs. Les micro-maisons possédant les caractéristiques suivantes ne devraient pas être difficiles à assurer avec une assurance habitation conventionnelle :

  • Possédant des fondations permanentes
  • Bâties avec des techniques et matériaux conventionnels
  • Incluant du chauffage central, de la plomberie, de l’électricité et une installation septique
  • Construites avec les permis nécessaires

 

Les mini-maisons qui ne respectent pas les critères ci-dessus devront peut-être être assurées différemment : celles sur roues pourraient avoir besoin d’une police de type véhicule récréatif. Celles bâties sans les commodités modernes auront besoin d’une solution d’assurance sur mesure.

 

Peu importe le cas, si vous êtes propriétaire d’une mini-maison ou songez à le devenir, vous gagnez à faire examiner votre assurance actuelle ou potentielle par un représentant afin de regarder toutes les possibilités qui s’offrent à vous et laquelle est le meilleur choix pour vous.

Gérez votre police d'assurance auto en ligne
Économisez dès maintenant!

Commentaires