Autos et vélos: apprendre à cohabiter sur la route

Les beaux jours arrivent! Si c’est une joie pour les amateurs de vélo qui vont enfin pouvoir ressortir leurs deux roues, c’est aussi le début d’échanges parfois tendus entre les cyclistes et les automobilistes. La cohabitation vélo-auto est un sujet sensible. Bien souvent, la responsabilité des accidents se partage entre les cyclistes et les automobilistes. Vélos comme autos, partager la route en toute sécurité est l’affaire de tous. Découvrez quelques trucs pour une cohabitation réussie.

À vélo sur la route, jamais trop prudent

Quand on interroge les automobilistes, ils déplorent parfois l’imprudence des conducteurs de vélo. Voici donc quelques rappels à l’intention des cyclistes :

  • Être visible en tout temps : il est de la responsabilité du cycliste de s’assurer que les autos le voient quand il est sur la route. Équipez-vous de réflecteurs et d’un éclairage actif (phare blanc à l’avant et phare rouge à l’arrière) pour rouler la nuit. Si vous roulez de jour, n’hésitez pas à porter des vêtements colorés. Une règle à retenir : plus vous êtes visible, plus vous êtes en sécurité.
  • Suivre le sens de la circulation : cela peut sembler une évidence, mais c’est une cause fréquente d’accidents. Dans les rues à double sens ou à sens unique, roulez toujours dans la bonne direction. Sur ce point, vélos ou autos sont à la même enseigne : ne faites pas ce que vous ne feriez pas en voiture.
  • Respecter le code de la route : quand le feu est rouge… on s’arrête! Même quand la voie semble libre. Personne n’est à l’abri d’une légère inattention ou d’un véhicule qui arrive plus rapidement que prévu.
  • Rouler en priorité sur les pistes cyclables : les pistes cyclables sont faites pour les cyclistes et sont plus sécuritaires que les routes principales. N’hésitez pas à les emprunter le plus souvent possible. Avant de partir sur la route, vous pouvez consulter les cartes des voies cyclables de votre ville.
  • S’équiper d’un miroir : un rétroviseur de vélo vous permet de vérifier si une voiture ou un autre cycliste arrive derrière vous et donc d’être plus vigilant et d’adapter votre conduite en conséquence.
  • Chercher le contact visuel : tentez toujours d’établir un contact visuel avec les automobilistes qui vous entourent pour vous assurer qu’ils vous ont vu et qu’ils ont compris vos intentions.
  • Investir dans un GPS pour vélo : connaissez-vous SmartHalo? Développé à Montréal, ce produit connecté et intelligent permet de guider les cyclistes urbains de façon simple et intuitive.

En auto, la vigilance avant tout

Le sentiment d’insécurité ou l’impression de ne pas être assez considéré par les automobilistes sont les points qui reviennent souvent lorsque l’on parle de cohabitation sur la route avec les cyclistes. Voici donc quelques recommandations aux automobilistes :

  • Garder en tête la présence potentielle de cyclistes : rapide, bien plus petit qu’une auto et silencieux, un vélo n’est pas toujours évident à percevoir. Gardez toujours en tête qu’un cycliste peut arriver d’un instant à l’autre.
  • Être attentif : surveillez vos rétroviseurs et mettez toujours vos clignotants avant de tourner. Soyez également attentif avant d’ouvrir votre portière et faites vos angles morts avant de tourner pour vous assurer que la voie est dégagée.
  • Garder ses distances : si vous dépassez un cycliste, assurez-vous de garder une distance sur le côté d’au moins un mètre entre lui et vous.
  • Ralentir aux intersections : vérifiez à gauche et à droite même si la lumière est verte. On n’est jamais trop prudent.
  • Être courtois et patient : laissez passer les cyclistes, plus fragiles, particulièrement lorsqu’il pleut ou qu’il neige.
  • Utiliser la méthode du « Dutch Reach » pour ouvrir sa portière : cette technique, enseignée lors de l’examen du permis de conduire en Hollande, consiste à ouvrir la portière avec la main droite. Cela force le conducteur à effectuer un mouvement rotatif qui lui permet de jeter un coup d’œil derrière lui. Ainsi, il peut voir si un cycliste arrive par-derrière ou non.

Sur la route, il est du devoir de chacun d’être responsable. Une minute d’inattention peut coûter la vie à un automobiliste comme à un cycliste. Être prudent, courtois, mais aussi communiquer ses intentions, ça fait toute la différence.

Un geste à la fois, la ville devient plus sécuritaire et plus agréable pour tous.

 

Gérez votre police d'assurance auto en ligne
Économisez dès maintenant!

Commentaires